Publicités

Armée: Le Commandant AOB risque-t-il le sort du Colonel Aidor Bah?

Le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo (AOB) risque-t-il le sort du colonel Abdoulaye Aidor Bah ? Condamné dans l’affaire 19 juillet 2011, l’ancien aide de camp du feu Général Lansana Conté est malade depuis plusieurs semaines. L’officier souffrirait de crise hémorroïdaire. Ses proches sont inquiets et demandent une prise en charge adéquate.

« L'état de santé du Commandant AOB s'est fortement dégradé ces derniers temps. Il  a des problèmes de santé bien plus sérieux que de simples crises hémorroïdales. Il a fait plusieurs allers-retours à Ignace-Deen les deux dernières semaines presque toutes les 48 heures. Ses médecins ont préconisé une évacuation sanitaire urgente pour qu'il subisse quelques interventions chirurgicales. Les autorités judiciaires et le pouvoir au plus haut niveau ont été sollicités dans ce sens sans retour de leur part à ce jour.  En plus de ses récents problèmes de santé, le Commandant AOB a encore des éclats de grenade dans son corps depuis 2011 », s’inquiète Abdoul Aziz Diallo, le fils ainé du commandant AOB, interrogé par un journaliste d’Africaguinee.com.

Il plaide auprès du chef de l’Etat afin que son père bénéficie d’une évacuation sanitaire avant qu’il ne soit trop tard.

« Nous ne bénéficions d'aucune assistance de l'Etat pour ses soins, nous prions le Chef de l'Etat d’autoriser une évacuation afin qu'il puisse se faire soigner », a-t-il plaidé.

Aujourd’hui, certains craignent que le commandant AOB ne subisse le sort du colonel Abdoulaye Aidor Bah. Pour rappel, cet instructeur de l’armée guinéenne fait partie de vague d’officiers arrêtés après l’attaque du domicile d’Alpha Condé le 19 juillet 2011. Cet officier de l’armée guinéenne croupissait en prison lorsqu’il a attrapé une maladie. Son évacuation de dernière minute vers le Maroc ne l’a pas sauvé. Il est décédé en 2012 après une longue maladie. Pourtant, il avait  comme la plupart de ses coaccusés, bénéficié d’un non-lieu prononcé par la justice guinéenne mais remis en cause quelques jours plus tard la partie civile. Le colonel Issiaga Camara, neveu de feu Général Lansana Conté arrêté dans la même affaire est décédé presque dans des conditions similaires sans jugement.

La situation du commandant AOB inquiète ses proches. Sur les 47 mises en cause dans cette affaire en 2011, seul le Commandant AOB et Jean Guilavogui croupissent encore en prison. Pourtant la Cour Suprême avait rendu un arrêt en 2017 cassant la décision de la Cour d’Assises qui l’avait condamné à la perpétuité. Mais la partie civile a contesté.

Interpelé, une source proche de la maison centrale a semblé banaliser l’état de santé critique du commandant AOB. Elle a cependant indiqué que des dispositions seront prises dans un bref délai pour son hospitalisation.

« Quand il venait d’arriver en prison, vu son état, il faisait trop de sport pour ne pas qu’il reste assis. Il s’efforçait à faire le sport chaque jour. Mais vous savez quand tu abuses encore du sport tu te crées d’autres problèmes aussi. Mais nous allons faire face à ça. Je vous informe que des dispositions seront prises dans brefs délais pour qu’il soit traité. Peut-être à partir d’aujourd’hui même il sera hospitalisé parce que les formalités administratives sont en cours. C’est seulement ça qui reste pour son hospitalisation. Je précise qu’il n’est pas gravement malade, il mange, il se déplace, il se lave », a confié notre informateur.

Focus Africaguinee.com


Publicités

Donnez votre avis dans l'espace commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram did not return a 200.
%d blogueurs aiment cette page :