Publicités

La subvention de l’agence nationale de lutte contre la corruption, drastiquement revue à la baisse

La lutte contre la corruption demeure le dernier souci des autorités guinéennes.

Comme l’année dernière, la subvention allouée à l’agence nationale de lutte contre la corruption, connait une nouvelle fois, une sévère coupe budgétaire en 2019.

L’allocation trimestrielle de plus de 400 millions de francs guinéens, a été réduite jusqu’à concurrence de 172 millions au premier trimestre 2019.

Ce montant n’aura servi, semble-t-il, qu’au paiement du mois de janvier dernier. Les mois de février, mars et avril 2019, ne sont par conséquent toujours payés aux salariés de l’ANLC.

Pire, la subvention trimestrielle 2019, n’est toujours pas versée par l’Etat sur le compte de l’agence au trésor public.

L’institution qui est directement rattachée au Président de la république, n’est plus que l’ombre d’elle-même.

Même si le décret portant organisation, missions et fonctionnement de l’agence nationale de lutte contre la corruption, a été signé en Octobre 2018, il faut souligner que l’ANLC est toujours dirigée par un intérimaire après le décès de François Falcon en 2014.

Source : mosaiqueguinee


Publicités

Donnez votre avis dans l'espace commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram did not return a 200.
%d blogueurs aiment cette page :